devanture pf associees
Carré couleurs

FOIRE AUX QUESTIONS
des Pompes Funèbres Associées : pompes funèbres

Les Pompes Funèbres Associées vous proposent une FAQ. Nous mettons en avant les questions les plus fréquemment posées par nos clients afin de vous renseigner. Nous essayons de vous fournir une information claire et précise à propos du service funéraire.

VOS QUESTIONS
sur les pompes funèbres

Carrés couleurs

Qu’est-ce que l’inhumation ? Qu’est-ce que la crémation ?
L’inhumation signifie la mise en terre du corps du défunt. La crémation désigne l’incinération du corps dans un crématorium.

Quels traitements le corps subit-il avant l’inhumation ?
Dans le monde, les soins apportés au défunt signent le respect et l’hommage rendu au défunt. Dans certaines religions (juive et musulmane), la toilette mortuaire relève d’un rituel et obligatoire. Dans les autres traditions, qu’elles soient religieuses ou civiles, ce sont des professionnels des pompes funèbres qui se chargent des soins de thanatopraxie.

De quelles solutions une famille dispose-t-elle pour financer les obsèques ?
Plusieurs solutions de financement sont possibles.

  • Aide de la Sécurité sociale
  • Assurances décès
  • Capital décès versé par des mutuelles
  • Capital obsèques souscrit par le défunt
  • Fonds d’aide de la commune du lieu de décès

Lors de la crémation, le cercueil est-il également brûlé ?
En France, la loi rend le cercueil obligatoire, y compris lors de la crémation. Le cercueil est donc mis aux flammes et consumé avec le corps.

Que peut-on faire des cendres du défunt après la crémation ?
Depuis 2008, les familles ne sont plus autorisées à conserver les urnes funéraires à leur domicile ni à les partager. Cependant, cette loi ne s’applique pas aux personnes possédant une urne funéraire avant l’entrée en vigueur.

Vous disposez de plusieurs possibilités pour conserver ou répandre les cendres :

  • dans l’espace aménagé d’un cimetière ou d’un site cinéraire,
  • en mer, à 300 mètres au minimum des côtes,
  • dans la nature, en dehors de voies publiques,
  • au sein du columbarium ou scellé sur un monument funéraire ou inhumé dans une sépulture.

Certains lieux sont interdits : les parcs et les jardins, les voies publiques, les cours d’eau, les rivières aménagées et les fleuves. En attendant la décision de la famille concernant le lieu de dispersion, l’urne funéraire peut être conservée au crématorium (seulement 12 mois).